Si vous êtes un fou d’internet et que vous n’êtes pas un enfant de l’an 2000, vous connaissez sûrement le concours mangeur de cigogne. C’était en 2004, au mois de mars, que le concours à débuter. Créé et organisé par Promoweb et Qualitrafic sur la requête « mangeur de cigogne », l’objectif était de positionner une page dans les meilleurs résultats sur Google. Le concours a pris fin en juin 2004 et 170 candidats y ont participé.

Rétrospective sur le concours

L’agence de référencement Qualitrafic et le guide de référencement Promoweb ont ouvert le concours du mangeur de cigogne le 15 avril 2004, celui-ci se clôtura le mois de juin de la même année. Les participants, professionnels ou amateurs devaient se battre à coup de spamdexing et autres outils pour être en tête sur le moteur de recherche Google sur la requête « mangeur de cigogne ».

Qualitrafic et Promoweb ont décidé de créer ce concours pour deux raisons. La première était de faire redécouvrir le référencement des sites internet ainsi que des pages web de façon plus ludique. La deuxième était d’améliorer l’appréhension des enjeux d’un bon positionnement.

Mis à part Qualitrafic, différents professionnels du domaine du web comme Yooda ou la Search engine Marketing association (SEMA7) ont soutenu de manière active ce concours.

D’après les organisateurs de mangeur de cigogne, nombreux sont les amitiés qui se sont créées durant le déroulement de ce concours. Ces liens auront contribué à fédérer la communication du référencement.

Depuis le lancement de mangeur de cigogne, plusieurs concours de positionnement ont vu le jour. Mais mangeur de cigogne a suscité tellement d’engouements qu’aujourd’hui on entend encore parler de lui. Des photos inédites, des textes insolites, d’innombrables histoires, de mythes et de légendes … ont inondé internet. Les participants ont vraiment combattu de tous leurs talents pour pouvoir arriver en première place. Cette formidable aventure a permis à de nombreux passionnés (professionnels et amateurs) de se rencontrer et tisser des liens, tant sur internet que dans la vraie vie, chose qui ne se serait jamais peut être produite normalement.